17/07/2010

L'abandon: poésie de la semaine.

abandon.jpg

Il s'est assis tranquille
Il est trés confiant
Son maître est rentré là
Avec les deux enfants
Elle, elle n'a rien dit
Elle ne l'aime pas
Et il ne sait pourquoi:
Il est toujours gentil
Il est obéissant
Il est propre et joueur
Et de ces deux enfants
Il a fait le bonheur!

Et puis finalement
Ils l'emmènent en vacances
Maintenant il les attend.
Juste un peu de patience!

Les passants le regardent
Lui il ne comprend pas
Le bousculent par mégarde
Disent qu'est ce qu'il fait là?
Le soleil tape fort
Sur ce bout de terrain
Il s'est poussé un peu
Il a chaud il a faim
Mais il espère encore.
Son maître va sortir
Il jouera avec lui
Ce sera le plaisir!

Il ne demande rien
Qu'on lui donne un peu d'eau
Là vraiment oui c'est vrai
Vraiment! Il a trop chaud.

Le soleil a tourné
Lui il est encore là
Mais pourquoi, qu'a-t-il fait
Pour qu'ils ne viennent pas?
De là où il se trouve
Il ne voit pas l'auto
S'il aboie maintenant
Elle dira: "Quel cabot!
Bien sûr je l'avais dit
on ne peut l'emmener
Et pour la location
On doit encore payer
Il faut un supplément
Déjà c'est pas donné
Et puis il est trop gros
Là-bas il fait si chaud!"

Voila quelqu'un qui vient
On le prend, on le tire
Mais non je ne veux pas
Mais qu'est-ce qu'il va me dire?
Ils se trompent je crois
On ne m'a pas laissé
Juste pour un court instant
La pause déjeuner.

Ou bien il faut le croire?
Oh! oui ils ont fait çà
Un gros chien çà  encombre
On ne le garde pas
Quand il est en surnombre.
Dés les beaux jours venus
On le pose: Un coin d'ombre
Et on n'en parle plus.

Mais s'ils reviennent un jour
S'ils repassent par là
Moi je courrai vers eux
Je ne leur en veux pas
Peut-être simplement
Me donner à manger
Et puis de temps en temps
Un peu me caresser
Ne m'abandonnez pas
Dés que viendra l'été!

je donne tant d'amour...

Mireille WILLE.