08/01/2010

Liberté de la Presse: Poème de la semaine.

De nouveau, des journalistes français (mais peu importe la nationalité) sont détenus en otage en Afghanistan depuis le 1° janvier.
La plupart des étrangers enlevés en Afghanistan et qui sont restés détenus par leurs ravisseurs dans le pays ont été libérés relativement rapidement, après quelques semaines.
Mais la situation se complique lorsque les ravisseurs donnent ou revendent leur(s) otage(s) à des groupes rebelles qui les emmènent dans les zones tribales, instables, montagneuses et reculées, situées le long de la frontière afghano-pakistanaise, fiefs des talibans et de leurs alliés d'Al-Qaïda.

« Il n'y a pas de démocratie sans journalistes courageux. Il n'y aura plus de journalistes courageux si nous ne sommes pas tous solidaires derrière ceux qui se retrouvent otages » (propos entendus lors d'un colloque sur la Liberté de la Presse.) 

 
1-1-1alibertépresse

 
Ils sont allés là-bas pour nous mieux informer
Ils sont allés là-bas pour faire ce métier
Qui voudrait expliquer ce que souffrent des âmes
Ils vont dans ces pays pour témoigner des drames
Que subissent les peuples des états ravagés
Par les guerres que se livrent, alibis bien ciblés
Quelques grands de ce monde par faibles interposés.

Je ne les connais pas je les sais bafoués
Par la force détenus dans des endroits secrets
Pour être allés là-bas dans ces pays en feu
Dire à tous les Humains que des gens malheureux
Subissent et crient, en vain
Pour vivre un peu en paix.

Ils étaient opprimés ils ne sont plus qu'enjeu
Ceux pour qui nos amis sont là-bas séquestrés
Est-ce là la raison qui fait que témoigner
Relève d'un délit qu'une minorité
Condamne durement privant de liberté
Ceux qui souhaitent le dire
Qui souhaitent le crier
Liberté de la Presse, c'est notre Liberté
C'est notre voix à nous qu'on tente d'étouffer.

Réagissons enfin! et disons à ceux qui les séquestrent
Qu'on ne peut bâillonner les voix de peuples entiers
Peuples de gens humains, peuples civilisés
Ne perdons pas nos âmes et sachons dire non,
Si nous réagissons ils seront libérés
Ceux qui partent pour nous, pour au moins témoigner
Nous dire que c'est mal de toujours laisser faire
Et que le terrorisme est une horreur sans nom
-Car c'est bien de cela dont on parle ici-
Que ceux qui tuent et broient ne peuvent avoir raison.

Disons-le haut et fort nous serons toujours contre
Nous demandons justice et la libération
De tous les journalistes victimes de répression.

 
AB asignat doré

18/11/2009

Le foot, le foot, le foot, le foot.....

68998_franceirlande-une

 
Il est très mignon Nicolas Anelka. Voici ce qu'il déclare (entre autre) à propos du match France-Irlande qui se jouera ce soir:

"Ce sera un match spécial aussi, parce qu'on ne sait pas trop ce qu'on doit faire... si on doit attaquer ou gérer le score... Mais je pense qu'on va jouer pour la gagne, comme ça on ne se mettra pas en danger."

Je dis qu'il est très mignon parce que c'est grâce à son unique but que nous sommes revenus vainqueurs de Dublin et avons un peu plus d'aisance pour le match retour qui se joue au Stade de France.
Mais c'est merveilleux avouez si les bleus, en fin de parcours pour leur sélection pour la Coupe du Monde, en matchs de barrage quand même, se rendent compte qu'ils doivent jouer pour la gagne. Je suis méchante, moi j'aurais voulu qu'ils s'y mettent tout de suite, dés le premier match! Mais vraiment est-ce trop demander à des joueurs surpayés que de tendre vers des victoires sans avoir besoin, pour se qualifier d'aller en matchs de barrage????

La France est donc à 90mns (plus si prolongations) de la sélection en Afrique du Sud (pour ceux qui ne suivent pas, c'est là que se jouera le Mondial 2010)! Espérons que notre (grande, allons!) équipe ne tombe pas dans son gros travers national: la satisfaction de soi, et concrétise cette Ballade Irlandaise!

 
AB asignat doré

24/09/2009

L'orthographe en question. Société.


François de Closets a écrit un bouquin (ce n'est pas le premier et en principe je l'aime bien cet homme) dans lequel il règle ses comptes avec une discipline qui l'a fait souffrir dans sa jeunesse. Notre langue et ses subtilités seraient, selon lui, trop dures pour la moitié de la population. Et c'est trop inzuste, comme dirait Caliméro. Il insiste notamment sur le fait que la très grande variété et complexité de notre vocabulaire lèsent les personnes dépourvues d'une bonne mémoire.
 
Heureusement qu'il n'est pas né Chinois ni Japonais. Apprendre tous ces idéogrammes l'aurait perturbé davantage. Effectivement quand on n'a pas une bonne mémoire, il faut bûcher, apprendre les mots par cœur en les écrivant, en les réécrivant. On apprend les règles de grammaire, de conjugaison, il y a du vocabulaire à l'école, toutes choses faites pour nous apprendre la langue correctement ce que la majorité d'entre nous est parvenue à faire jusqu'à aujourd'hui!
 
En sport, nous sommes nombreux à avoir du mal avec les barres parallèles, fixes ou asymétriques. Dame Nature ne nous a pas tous construits sur le même moule. Pourtant, je suis aujourd'hui certaine qu'avec davantage de volonté et de travail étant petite , j'aurais pu en faire beaucoup plus que je n'ai fait en gym. Eh oui, c'est du boulot, le sport, l'orthographe mais aussi les maths ou les sciences quand on n'est pas spontanément doué pour. Faudrait-il simplifier ces matières, allons-nous nous contenter de 2+2=4 et supprimer le 2X2=4 à la demande de D'Ormesson qui a mal assimilé ces matières?

Du reste, et la fameuse dictée de "Sauver les lettres" est là pour le prouver, le niveau en orthographe était meilleur au milieu des années 80, date à laquelle la massification (entendez par là, tirer vers le bas) était déjà intervenue dans le second degré. Et l'orthographe n'était pas plus facile il y a vingt-cinq ans. Cela démontre bien qu'on a lâché la bride aux élèves sur ce plan là. On a notamment interdit de distinguer les notes de français selon qu'elles concernaient la rédaction, l'orthographe, la grammaire ou l'explication de textes. En place d'avoir une note sur le bulletin trimestriel comme aujourd'hui, on en avait quatre, ce qui obligeait à faire un effort dans toutes ces disciplines. On a aussi concocté des barèmes plutôt empathiques envers les allergiques à la dictée (prépariez-vous systématiquement vos dictées jusqu'à la classe du bac vous? Pas moi, je prenais une feuille et j'écrivais! mon travail n'était pas mâché au préalable: attention là, gros piège! avertit-on nos élèves.).

Et c'est là que j'en arrive à me demander si François de Closets vit bien en France en 2009. Il parle de gens montrés du doigt parce qu'ils ont une mauvaise orthographe, dans les entreprises ou ailleurs. Aujourd'hui, pourtant, il n'est pas rare que même de jeunes directeurs de ressources humaines ne soient pas non plus exemplaires sur ce plan là. Le "montré du doigt", le bouffon, de nos jours, c'est davantage celui qui fait attention à ne pas faire de faute et qui écrit des textos ou des courriels dans un français correct.
C'est grave je sais, mais c'est comme çà et parfois je suis mal à l'aise et j'ai envie de placer une petite faute ici et là histoire de ne pas trop dénaturer dans le paysage!
 
Même si François de Closets et "Le Point", qui semble avoir pris ce combat au sérieux, arrivaient à leurs fins et influençaient les décideurs pour aboutir à cette fameuse simplification, on n'aurait pas de meilleurs élèves pour autant. Ce qui fait défaut de nos jours, c'est le manque d'envie d'apprendre, on va au plus simple, on tire de plus en plus vers le bas. Quelle valeur accorder à nos diplômes principalement le bac quand on voit les chiffres de reçus toujours en hausse alors même que les élèves n'ont pas le temps de voir leur programme au complet brisé qu'il est (le programme) par les grèves à répétition, l'absentéisme des profs et celui des élèves?

 
Alors ne rêvons pas, nous n'aurons pas de meilleurs élèves en leur mâchant toujours plus les cours, en simplifiant à outrance. Par contre, nous aurons un français estropié. Nos jeunes ne connaissent plus leur langue: elle est mieux parlée, mieux orthographiée en Chine ou au Japon que sur notre propre sol. Car il se trouve de par le monde des personnes pour reconnaître la richesse, la diversité, l'intensité de la langue de Molière, celle de la France et des pays francophones. Et j'espère que, malgré la complexité de sa grammaire, son vocabulaire périlleux, peut être même grâce à celà qui fait son charme, notre langue continuera d'inspirer les écrivains, les poètes, les amateurs du parler vrai, de la phrase juste ou simplement vous et moi qui aimons et respectons cette langue.

 
Copie de imagemagic

11/08/2009

Le voile en question: Société.

1a1-hijab+burqa+tcahdor+niqab
Quelques types de voiles islamiques.

 
Voici un message qui circule par mail et qui m'a inspiré mes propres réflexions.

 
a1laburqa

Inutile ici de présenter Madame Badinter qui a tant fait pour la cause de la femme en France et ailleurs.

 

D'autant que dans le même temps un article dans un journal nous informait du refus par le gouvernement de la nationalité française à une jeune femme qui portait la burqa. De là à écrire un article et vous demander votre avis il n'y avait qu'un petit pas à franchir.

 

« Refus de Nationalité: la burqa en cause!


Une jeune algérienne s'est vue refuser la nationalité française au motif du port de la burqa. Le juge du Conseil d'État constate qu'elle a  adopté une pratique radicale religieuse incompatible avec les valeurs républicaines françaises, notamment dans son principe de l'égalité des sexes. Et d'en déduire qu'il y a là implicitement un défaut d'assimilation.

 

 Le Code Civil autorise effectivement le gouvernement à s'opposer à l'acquisition de la nationalité française par mariage notamment par défaut d'assimilation dont le port de la burqa, la polygamie et l'excision et ce dans le cadre du respect des valeurs essentielles de notre communauté.

 

 Ces valeurs essentielles nous renvoient inévitablement à l'idée républicaine d'émancipation de l'Individu et à son respect en tant que tel, par opposition à toute autre valeur religieuse. »

 

Une position intéressante encore:

 

"Celles qui subissent le voile, venu des hommes, du milieu des hommes, de l'univers masculin : le frère, le père, l'imam, tout autour, le quartier... Comment il est contrôlé par les théologiens et par les imams, plus ou moins d'ailleurs honnêtes ces imams... Hé bien je prétends que le voile est un instrument de la soumission de la femme. Et enlever le voile, loin de déplaire à Dieu, je pense que on peut plaire encore plus à Dieu, parce que on sera un individu. Et la femme pourra dire : je suis un individu, je suis une musulmane, qui s'assume et qui n'a pas besoin d'un fichu pour montrer qu'elle est musulmane."

 

 

Malek Chebel lors d'un entretien dans un reportage de Marianne Klaric pour le magazine télé de la RTBF Question à la Une !!!

 

 

 

Ma réflexion personnelle!

 

C'est en cela que j'apprécie notre idée de république et de laïcité: le gouvernement par une décision du Conseil d'État peut s'opposer à ces traumatismes représentés par ces pratiques. Mais la burqa est-elle réellement imposée? Ne s'agit-il pas d'un choix et dans ce cas, doit-on sanctionner la personne qui l'a fait? Mais comment le savoir? Comment ne pas penser que la jeune femme ne subit pas le désir de son mari en portant ce carcan sur le visage? Je crois qu'il est en effet de notre devoir de défendre les droits de tous mais n'est-ce pas au risque justement d'aller dans la direction opposée: interdire à la personne d'exercer sa religion et ce qu'elle croit (même si nous ne sommes pas de cet avis) en être une application?

 

La polygamie bien sûr mais l'excision surtout ne sauraient, ne peuvent pas être tolérables. Par contre le port d'un voile ou d'une burqa peut-il constituer une annexion de la femme par l'homme? Comment savoir, comment interroger ces femmes sur leurs véritables motivations? Personnellement je ne juge pas les femmes mais les religieux qui ne donnent pas de consignes précises et sincères sur le sujet. L'Imam de la grande Mosquée de Paris fait état de la liberté de la femme. Qu'en est-il hors caméra?

 
Mais encore!

 
Ces quelques infos puis qu'au moment où je poste (texte planifié), la jeune universitaire française de 23 ans, lectrice à l'université de Téhéran, Clotilde Reiss est jugée pour espionnage et risque la peine de mort pour avoir envoyé un SMS à sa famille pour les rassurer sur son sort  en joignant au message une photo illustrant les manifestations lors des dernières élections en Iran suite aux élections présidentielles.

 
clotilde reiss
Clotilde Reiss avec et sans voile (sans en France, avec en Iran).

 
Mon propos ne sera pas de juger du bien-fondé de l'accusation mais simplement, pour rester dans le sujet de ce post, vous montrer des photos de personnes européennes étant amenées non pas à vivre mais à passer en pays islamiques pour raisons professionnelles: ainsi le voile sera imposé à un professeur, une journaliste... dans leur vie quotidienne faisant fi de leur non appartenance à la religion du pays. Devons-nous nous plier à la loi islamique? Les femmes d'Islam dans ce cas ne devraient-elles pas être tenues de se plier à NOS lois en vivant chez nous, la  "vérité islamique "  devra-t-elle encore et encore nous être présentée dans ses symboles les plus détestables???

 
20080314IranJournalistes
Encerclée de rouge, une journaliste de Rue 89.

 Et voici les propos de la journaliste ci-dessus:

« Premier jour à Téhéran. Direction le ministère de la Guidance et de la Culture islamique, étape incontournable pour tout journaliste étranger qui doit se faire accréditer. Dans le bureau réservé aux femmes, une employée me prend en photo (voilée, cela va sans dire). Hospitalité iranienne oblige, elle fait preuve de la plus grande amabilité et m'offre du thé en attendant que mon badge soit prêt. »

 
Et vous, que pensez-vous de la façon dont sont traitées nos cultures et nos libertés de pays laïques dans le monde?

 

 
 
Copie de imagemagic

13/07/2009

La corrida!

 


Attention, images trés dures, âmes sensibles s'abstenir surtout les personnes qui désapprouvent la corrida, pour les autres n'est-ce pas, cette boucherie leur est coutumière!


Je suis tout à fait opposée à la corrida. Au nom de la tradition des gens torturent et tuent un animal.


Cette année à Pampelune, un homme est mort, piétiné par un taureau apeuré, désolidarisé du troupeau. D'autres ont été blessés à différents degrés.!

Ces magnifiques animaux  lâchés dans les rues ne savent pas qu'ils courent vers l'arène où ils trouveront la mort. Torturer et tuer un animal sans défense ne devrait pas être célébré comme une tradition.  La corrida est un jeu de sang cruel qui aurait dù être relégué dans les livres d'histoire il y a déjà bien longtemps. Car peu importe ce qu'est son histoire, la corrida consiste en la torture, la mutilation et le massacre d'animaux pour le divertissement.

Les taureaux sont élevés dans des champs (avez-vous vu des taureaux en liberté? quel spectacle magnifique!) et ne sont pas habitués au bruit de la foule et aux gens qui les entourent. Ils sont gardés dans des enclos sombres et exigus, et quand ils sont poussés vers la rue à l'aide de chocs électriques, ils sont  momentanément aveuglés par la lumière du jour. Ils sont terrifiés, frappés par les coureurs... Ils empruntent des rues aux angles serrés, ils perdent l'équilibre et glissent sur les pavés, chutent ou s'écrasent contre les murs, les membres brisés souvent même avant d'arriver à l'arène pour une fin horrible et sanglante.

50 personnes de tous horizons représentant les 50 taureaux tués lors de la féria de Saint Firmin, se sont étendus dans la rue et,  "ensanglantés  par des banderilles leur transperçant le dos" , ont participé à un happening macabre deux jours avant le Lâcher de Taureaux cruel.

Barcelone, capitale de la Catalogne en Espagne, est une ville anti-taurine. Le parlement Catalan a décidé d'étendre la loi contre la cruauté envers les animaux à la corrida.
Et d'ailleurs en parlant de Barcelone, le sport le plus prisé y est le football. Lors d'un sondage "pour ou contre la tauromachie" , un homme interrogé, faisant référence à la manifestation dont je parle plus haut (les personnes ensanglantées allongées..) a eu ces mots incroyables:  "Et ceux qui aiment le foot alors, si on allait se coucher couverts de sang devant le stade quand ils jouent?". J'avoue que j'ai été soufflée: oui parce que sans doute que le ballon a droit à sa mise à mort à la fin du match à son avis????

Nous sommes 80% en France à être opposés à cette barbarie et 72 en Espagne.

Et vous, qu'en pensez-vous?
 

 
Copie de imagemagic

10/07/2009

Si nous parlions du Tour? Société.

a1tour de france

 
Et voilà, encore une fois le Tour de France est parti, de Monaco cette année et avec ou sans Lance Armstrong même débat.
 
Lorsque j'étais gamine, le Tour était une Fête Nationale. Les coureurs s'élançaient, leurs chambres à air en 8 autour des épaules, pour une grande représentation de leur force de caractère, leurs possibilités sportives mais aussi mécaniques puisque alors les coureurs devaient réparer leur vélo. On les voyait arrêtés au bord de la route, râpant le trou et collant une rustine sortie de la sacoche qui pendait sous la selle de leur vélo qui n'était pas fait de carbone mais de bon métal bien lourd et le Tourmalet ne les effrayait pas. Bien sûr, ils mettaient plus de temps à couvrir les étapes, ils avaient même le temps d'admirer le paysage.

Ne rêvons pas, dés 67 le premier cas de dopage est détecté: le tour s'est commercialisé et les grandes écuries « mettent le paquet » pour s 'assurer de la victoire. Et voilà une belle et grande idée fichue en l'air pour une histoire de gros sous. Une de plus puisque les sportifs, soumis à des pressions énormes, sont pris en otages pour cette fausse gloire. Car qui est encore dupe alors que des jeunes hommes meurent sur leur vélo, sur un terrain de foot ou en soulevant des poids? Qui va échapper à cette course au profit? Les sponsors sont omni puissants, ils offrent le matériel le plus pointu mais ils veulent des résultats avec ce matériel.
Alors, tous pourris? Certes! Mais pas forcément ceux qui sont accusés, privés de leur titre de champion qui ira à un autre qui aura eu le bonheur de ne pas avoir été détecté positif le jour de son contrôle.

ET au-delà du sport, ne sommes-nous pas tous des tricheurs? Mais cela est un autre débat!

 
Copie de imagemagic

13/06/2009

Les vacances, parlons-en! Société.

Les 2 illustrations sont prises sur le camping de Ceyreste, petit village qui domine La Ciotat pas trés loin de Marseille. J'y ai passé de délicieuses vacances familiales.


1a vue camping de ceyreste
Une vue générale du (petit) camping et ses mobil-homes...


1a vue du caming de ceyreste
... et la vue, à partir de la promenade de santé du camping, sur la rade de La Ciotat et son bassin des carénages.

 

Et pourquoi ne parlerions-nous pas vacances? Il fait très beau (chez moi) et les touristes affluent. Mais nous, quel touriste sommes-nous?
 

La grande mode est au camping-car. Les machines sont de plus en plus sophistiquées et permettent à une famille de vivre presque comme à la maison: est-ce un bien? Sans doute devant le succès de la formule. C'est ainsi que nous voyons débarquer des engins aussi encombrants qu'un camion, qui ne roulent pas plus vite, où sont entassés les vélos pour tous, du tricycle au super VTC de maman et papa qui permettront de circuler en toute liberté pour visiter, plus ou moins suivant les lieux traversés. L'idéal me direz-vous? Et le prix dans tout çà? Combien d'années de vacances seront nécessaires pour amortir la bête?

Personnellement j'opterais, si je devais expérimenter ce genre de vacances pour un véhicule intermédiaire qui me permettrait d'être plus mobile, sans nécessairement être équipé de sanitaire parce que disons-le, quel que soit l'équipement dont on dispose, il faut bien s'arrêter dans un camping, une aire aménagée, pour faire les vidanges et surtout pour prendre une vraie douche bien chaude et ceci a un coût aussi.
 

Il y a une formule très intéressante aussi, c'est le gîte. L'accueil y est toujours chaleureux et trés personnalisé. Mais est-ce vraiment intéressant financièrement? Les gîtes sont très chers, autant qu'une location de vacances classique.
 

On peut également opter (et d'après un récent reportage au journal de 13h c'est la formule qui marche le mieux cet été en France) pour le mobil home ou le chalet en camping qui permettent de profiter des animations et c'est appréciable pour les familles dont les enfants et ados sont occupés au moindre prix. Car c'est bien beau la plage, les visites de curiosités locales mais les jeunes se lassent vite et préfèreront rester sur place, ils rentreront peut-être ignares faute de n'avoir pas assisté aux représentations offertes par le festival local, n'avoir pas visité le musée et la fameuse grotte dont la visite sont indispensables à la culture des parents mais ils se seront fait des copains, ils reviendront la tête pleine de souvenirs de plongeons mémorables et de pas de techtonik pour les ados, le rêve de retrouver l'année prochaine cette petite copine habituée des lieux à laquelle ils n'ont pas osé avouer leur  "sympathie:)!"
 

Il y a bien d'autres solutions et je n'oublie pas les voyages organisés qui nous emmènent si loin pour des prix très concurrentiels mais aurons-nous vraiment découvert le lieu de villégiature choisi ou plutôt ce que notre tour-opérator aura voulu nous en montrer? Si le but est de trouver le bronzage de nos rêves, alors OK! Quant au reste, pour approfondir notre découverte, il faudra choisir quelque chose de nettement plus onéreux!
 

Je ne parlerai pas ici de l'option hôtel mais si le cœur vous en dit... Pour un court séjour c'est la formule que je choisis, ainsi que la résidence hôtelière, mais le prix!
 

Et puis il y a les vacances dans la famille et çà c'est la valeur sûre. Enfin! Surtout pour le porte-monnaie et si beaucoup se disent d'année en année que les disputes avec la cousine Thérèse non merci on ne les y reprendra plus, la formule a encore de beaux jours devant elle!
 

Et vous, que ferez-vous pour vos vacances cette année? Et si vous nous faisiez un post pour nous raconter votre solution idéale ou vos déboires?

 
Copie de imagemagic

20/05/2009

Ma mère: Extrait de mon Journal Perso.

Mere-a-l-enfant-AffichesG. klimt

 

   Du plus loin que je me souvienne, je l'ai toujours connue malade. Et je ne dis pas malade de bobos sans importance ou imaginaires non! malade du cancer. Ce qui a été le facteur déclenchant du désamour que mon père m'a porté: oui parce qu'elle a eu son cancer, de l'utérus dans un premier temps, dés après ma naissance. Il s'est généralisé par la suite mais c'est par là qu'il a démarré. De là à dire que j'en étais la cause n'est ce pas? C'est si simple d'accuser l'enfant qui est né plutôt que remettre en doute son propre mode de vie. Car enfin, s'il fallait des responsables, c'était bien du côté des parents qu'il aurait fallu chercher, je ne me suis pas fabriquée toute seule comme d'ailleurs les frères et soeurs qui m'ont précédée dans l'utérus de ma mère!

Mais non, j'étais coupable donc pas aimée de ce père que j'adorais pourtant. Par contre ma mère, peut être pour compenser et parce que vraiment j'étais une petite fille charmante et puis sans doute parce que tout simplement j'étais sa fille, sa petite dernière, me vouait un profond amour.

 

Les matins d'école je partais au petit jour parce que la route était longue. Dans une trouée de la haie, je l'apercevais qui me faisait toujours le même signe de la main, le baiser envoyé et moi, penchée par ce trou providentiel je lui renvoyais tout çà en soufflant dans les mains. Mais si un matin, distraite, j'oubliais ce rituel, quelle tristesse toute la journée et quels baisers au retour pour me racheter de ce "délit:)"!

 

J'étais une petite fille heureuse mais pas épanouie avec cette épée de Damoclès au dessus de ma tête: le départ de maman. Je comptais souvent dans ma tête: si elle meurt dans un an j'aurai... et là je spéculais sur ce que j'étais capable d'assumer toute seule puis bien vite, je chassais ces idées de mon esprit de crainte d'attirer le malheur et je culpabilisais d'y penser. J'aurais eu besoin de mots, de gestes qui ne se faisaient pas à l'époque, on ne parlait pas de ces choses-là. Sans doute ces années ont-elles forgées ma sensibilité extrême d'aujourd'hui, mon sens de l'écoute qui me fait choisir si souvent de façon naturelle par les personnes ayant besoin de s'épancher.

 

C'est ma joie et ma fierté de pouvoir, parfois, aider quelqu' un qui se trouve dans la peine, la détresse morale...; être ces bras, cette épaule que personne ne m'a tendus! Pourtant bien souvent moi aussi j'ai besoin d'écoute et c'est dans ce journal perso que j'ai écrit jour aprés jour que je trouve les mots: mettre des mots sur les évènements les plus douloureux, les sortir du coeur, de l'âme... exorciser les souffrances anciennes pour pouvoir profiter du présent!


Copie de imagemagic

06/05/2009

Ma Provence: Les calanques.

Les calanques de Cassis viennent d’être classées 11ème Merveille du Monde au Patrimoine de l’UNESCO. Un grand plaisir: ces calanques sont uniques au monde et pour certaines elles sont accessibles seulement par la mer.

 

Pour moi je dirai qu'elles se suffisent à elles-mêmes. Et si vous poursuivez jusqu'à La Ciotat, vous en découvrirez d'autres dont la ravissante Figuerolles.
 

Elles appartiennent au massif de Marseilleveyre, et bien sûr, comme elles s'étalent de Marseille à Cassis, les 2 villes s'en disputent la propriété.
 


 

dyn005_original_500_333_pjpeg_2572620_914a60cde06df812b3861cb96e560601

Ici Callelongue, où mon pêre m'emmenait pêcher petite, je l'adorais (maintenant encore!)

Pour ceux qui savent les découvrir, les calanques représentent un havre de paix, de calme, des lieux idéaux pour se retrouver

 

1

 

Elles représentent, pour qui aime la nature et le défi, un terrain de jeu remarquable.
Mais soyons prudents: Ne pas oublier de se munir d'eau douce et de nourriture.

 

en vau

 

envau encore2

 
en vau vue d'en haut3

 

 Trois vues de la Calanque d'En Vau, parce qu'elle le vaut bien. La dernière est prise du haut!

 
MORGIOU4

Morgiou

 
La Mounine 5

 
La Mounine

 

l'escu6


L'Escu
avec La Mounine, accessible par la mer seulement.

 

 port miou 7

Port Miou, quelle splendeur!
 

podesta la méconnue8

Podesta la méconnue.

 
sugiton 9

 
Sugiton bien sûr! Comment ne pas l'aimer...

 
port pin et ses eaux de lagon10

 
Port Pin et ses eaux de lagon

 
roches blanches et eaux limpides11

 
Roches blanches et eaux cristallines.


Je déplore les visites en bâteaux, inévitables hélas, au départ de Marseille, Cassis voire La Ciotat. Les calanques se méritent et y partir trés tôt le matin, sac à dos pour une randonnée pédestre est une vraie récompense bien que réservée aux bons marcheurs. Et le bonheur de la baignade dans des eaux limpides à l'arrivée n'a pas de prix (pensons au pastis dans le sac).

 
cap canaille 12

 
Le merveilleux Cap Canaille qui domine Cassis.

 
bouillabaisse 11

 

Et aller là-bas sans emporter de canes à pêche serait regrettable car, quel plaisir de rentrer avec ses poissons de roche et préparer une bonne bouillabaisse!

 
On se retrouve sous peu pour une nouvelle visite de ma Provence, côté mer ou côté montagne mais toujours aussi splendide!

 Copie de imagemagic