20/11/2009

Ecrire. Le poème de la semaine.

ECRIRE

 

Je suis absente aujourd'hui. Une journée à Marseille, imprévue mais néammoins bienvenue! je rentre en fin d'aprés midi. Donc, à plus tard?

Avez-vous remarqué? Je fais comme à la télé, des rediffusions. Peu de temps pour écrire sans bâcler en ce moment. Je m'en excuse pour ceux qui ont déjà lu ce texte dans 4 mains. Peut-être l'avez-vous oublié et aurez-vous plaisir à le revoir quant aux autres, les nouveaux venus, voici le temps de la découverte:)!


ECRIRE oui mais...

Ecrire pour ceux qui nous aiment
Pour ceux que l'on aime
Ecrire parce que la pluie
Ou bien le soleil
Pour le temps qui passe
En coulées d'argent
Pour voir le printemps
Naître sous la plume
Avant que le vent
Le noie sous la brume
Ecrire parce que çà va bien
Parce que çà va mal
Pour ne pas pleurer
Pour ne pas souffrir
Pour quelqu'un qui part
Ou bien qui s'égare
Ecrire pour donner son coeur
Pour offrir des fleurs
Pour mieux dénoncer
La peur des enfants
Pour ne pas laisser
Salir l'océan
Puis écrire pour tous les otages
Devenus sans âge
Comme un peu mourir
Ecrire pour ne plus courir
Pour garder la flamme
Pour sauver l'amour
En tendant son âme
Que quelqu'un un jour
Au bout la saisisse
Ecrire mais pour respirer
Et aussi pour vivre
Oh! oui pour vivre
Ecrire écrire

... Enfin exister!

AB asignat doré

04/09/2009

Mon blog, partie de moi!

a1écrire

 

Je poste ici, contrairement à 4 mains où tout était fiction, des moments de ma vie. Certains ne sont pas forcément gais que voulez-vous: la vie est un tout: bonheurs, malheurs, petites et grandes joies mais aussi peines plus ou moins profondes, cruauté... C'est-ce qui m'a construite, qui a fait que je suis moi, telle que je suis avec ma sensibilité parfois trop vive, mes colères face à l'injustice, surtout quand elle est dirigée vers des enfants... mais pas seulement.

Mes choix de vie, l'entraide par exemple, sont forgés par mon propre passé. Sans doute, quand j'en avais tant besoin, le fait que la maman d'une petite camarade m'ait donné l'attention que ne m'apportait pas ma famille a-t-il fait naître en moi le désir de rendre ce qui m'a été donné de cette façon.
 

Puis je me suis aperçue que si l'évocation de mes souvenirs heureux faisaient renaître les vôtres et étaient fort appréciés, quand il m'est arrivé de raconter simplement des peines, parfois la cruauté de ma propre vie d'enfant, un évènement qui, par sa dureté, a marqué mon âme à jamais... vous réagissiez de manière plus vive, presque agressive, voire carrément insultante pour certains qui n'ont pas hésité à m'envoyer des mails outrageants. Mais ces moments-là, en les niant, me feraient me renier moi-même! Alors que faire? N'écrire et de plus en les édulcorant, que des pans de vie semés de rires et de joies? Qui pourrait croire que je ne suis que cette femme-là? Renoncer à me raconter? Ce blog a été, contrairement à 4 mains, dans lequel j'ai mis tant de temps à poster ma propre photo par souci d'anonymat , conçu pour cela: parler de moi, un peu, mais très expurgé pourtant, des parties de mon journal personnel. mais ce qui peut être dit sans trop en dire!
 
Alors je m'interroge: dois-je changer de genre et ne poster là que du général? Des recettes, des blagounettes, un poème (encore qu'ils disent déjà beaucoup) ou un texte d'atelier, un résumé de vacances, des photos de ma région, un fait de société? Dois-je me cantonner à çà? Car je mets tout cela ici déjà mais est-ce que ce contenu là me plairait à moi? Ce blog se veut  ouvert à tout, c'est mon choix: la variété des posts en atteste. Alors oui, peut-être devrais-je supprimer les parties qui me concernent plus intimement et écrire sur moi pour moi! mais dans ce cas, serait-ce encore mon blog ou bien deviendrait-il plutôt celui que je ferais pour vous plaire?  est-ce là son but? Là je dis non, ce blog je l'ai créé pour mon plaisir et il vit pour cela. Si ce n'était plus le cas il n'aurait plus de raison d'être!
 

 
Copie de imagemagic

02/09/2009

Homosexualité et adoption: Société.

large_853501

 

 
1. La situation juridique et sociale:
   

La loi bioéthique de juillet 94 ne donne pas accès au recours à la procréation médicalement assistée avec tiers donneur dans la loi française, pratique utilisée aux Pays-Bas ou en Belgique entr-autres. Les femmes françaises vont alors se faire inséminer dans ces pays (ce qui a donné l'appellation "enfants du Thalys").
 

Les "convention mère porteuse" sont également interdites, cependant:

 - un homme en couple homosexuel peut très bien avoir un enfant avec une femme qui ne reconnaît pas l'enfant, l'enfant reconnu par son père biologique est donc élevé par lui et vit en fait dans un couple homosexuel.

- 2 membres de 2 couple homosexuels (un couple hommes et un couple femmes) ont un bébé reconnu par les parents biologiques et sera donc élevé par 2 couples homosexuels.
  

Dans les 2 cas le "non parent" reconnu risque en fait de perdre tout contact avec l'enfant en cas de séparation puisque le "lien affectif" ne peut être reconnu.

 
L'adoption est la solution idéale qui offrira un foyer à un enfant qui en est dépourvu. Mais, si l'adoption par un parent célibataire est reconnue et appliquée, elle ne l'est en aucun cas par un couple dont les 2 parents seraient du même sexe et le fait du PACS ne change rien: il y a là une forme d'hypocrisie qui concède la vie commune mais dénie la possibilité de devenir également parents.

Les législations européennes différent en cela puisque l'adoption conjointe par un couple homosexuel est reconnue aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne au Danemark en Islande et en suède.

 

Tout le monde a encore en mémoire le cas de Philippe Fretté dont le recours a été rejeté après 10 ans de procédure (et la séparation de son couple), les juges européens ayant estimé que la question divisait fortement les spécialistes à l'enfance et que ce n'était pas à la cour (européenne) de se substituer aux états et d'imposer une solution unique en Europe.

 

Mon approche personnelle:
  

 

Tout le monde est d'accord sur 2 choses:

 - Le bien-être de l'enfant avant tout,

- les parents doivent être une référence pour que l'enfant puisse s'épanouir.

 

La question est donc:

Est-ce qu'un couple homosexuel peut être une référence pour un enfant? C'est là que la morale intervient.

Ce qui fait référence, c'est avant tout d'apporter de l'amour à l'enfant, prendre soin de lui et être stable. Et me semble-t-il, on peut très bien remplir toutes ces conditions et vivre en couple du même sexe. Je ne vois là aucune contradiction. Une famille hétérosexuelle peut très bien être une mauvaise famille, l'orientation sexuelle n'a aucune incidence sur la capacité d'aimer et prendre soin d'un enfant, de l'élever.

En ce qui concerne l'adoption, on devrait procéder, comme pour une famille hétéro, à l'évaluation de ces capacités. L'amour donné ne se comptabilise pas en cochant des petites cases sur un formulaire.

D'ailleurs, où est le modèle traditionnel? Qui peut dire ce qu'est un couple "normal"? On peut à la rigueur parler de schéma classique de la famille dicté par la société mais à quoi ressemble-t-il de nos jours devant les familles éclatées, disloquées, déchirées...?

 

Il n'y a pas de règle je pense aujourd'hui. En réalité il existe déjà partout en France des enfants de couple homo parental et ces enfants n'ont aucune reconnaissance c'est cela qui est tout à fait anormal.

 

Un petit mot au sujet des "folles":

 
Car il y a en effet diverse formes d'homosexualité ou du moins différentes façons de la vivre. Certains choisissent le secret, d'autres la vivent aussi naturellement qu'une hétérosexualité et d'autres ont besoin de l' excès et l'excentricité. C'est la partie émergée de l'iceberg car ce sont ceux-là que l'on voit se trémousser aux gayprides et participer aux émissions télé (on cherche le sensationnel) qui au lieu de servir à démontrer la normalité des homosexuels vient démentir cette version plus juste.

 

Cela dit, ceux qui vivent de cette façon leur homosexualité ont en principe une sexualité débridée et montrent peu de motivation à s'investir dans une forme de parentalité quelle qu'elle soit!

 

En conclusion:

 
Je dirai que la situation n'a pas de réponse type. Il y a autant de réponses qu'il y a d'individus. Je crois sincèrement que 2 personnes peu importe leur sexe, peuvent adopter un enfant dé lors qu'il y a de l'amour à donner. Ensuite l'éducation écrira l'histoire de la famille même si je pense qu'il ne doit pas être facile pour un enfant issu de couple homo d'être accepté dans une société si prompte à juger et cataloguer. Le chemin est encore long vers la tolérance mais le fait de légaliser le mariage homo et l'adoption peut aussi contribuer à faire avancer les mentalités. J'ai bon espoir, nous y arriverons! Pour peu que l'église y mette un peu du sien après les politiques... mais çà, c'est un autre débat!!!

 
Copie de imagemagic

30/08/2009

La chaine chocolat!

Chocolat

 

C'est notre amie BIO qui m'a choisie pour vous parler de mon goût pour le chocolat!

 

1/ Quel type de chocolat : noir , blanc ou lait ?

- Noir je préfère. Mais j'aime bien au lait et/ou avec des amandes aussi.
 
2/ Sous quelle forme?


- En barre (bâton ) essentiellement. Mais j'aime bien aussi ce que les belges appellent des pralines, fourrés d'alcool de poire pour mes préférés mais aussi pralinés...
 
3/ De quelle origine : Suisse , belge ou autre ?


- Ben en fait j'ai un chocolatier attitré qui fait des merveilles à Gap: il en sert en vrac, en grosses tablettes, c'Est-ce que je prends pour le chocolat en barres, sinon il en fait des fourrés à tout! J'aime beaucoup aussi sa recette aux noix! Et puis il y a Suchard aussi, il est onctueux en 70% de cacao minimum!
 
4/ En dessert ?


- Je ne suis pas trop chocolat moi en dessert, surtout pas en glace. Mais mon pâtissier prépare un gâteau aux poires et chocolat qui me tue: Ir-ré-sis-ti-ble!

- Au resto il m'arrive de prendre une mousse si elle est préparée avec du chocolat très noir parsemée d'amandes effilées grillées!
 
 
5/ Que boire avec : Whisky, liqueur, Cognac , Vin , eau ?
 

- Le café, c'est idéal. Sinon de l'eau. Le reste tue la saveur chocolat!

- Mon péché mignon: un bon gros carré de chocolat que je fais fondre dans la bouche le soir devant la télé: Le Bonheur! et tant pis pour la ligne:)!

 

Et je vais taguer Anne et Laura

 qui seront ravies de nous parler de leur manière de consommer du chocolat Rigolant!!!

 
Copie de imagemagic

08:00 Écrit par Mireille dans Général | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : chocolat, tag, douceur, fondre, aimer |  Facebook |

18/08/2009

Ma Provence: Les pâtes de mûres.

pâtes de mûres

 

Je vous présente souvent ici des recettes provençales mais pour la première fois je vous parlerai dessert.

 
La saison des mûres est  là et je vous ai déjà parlé (ou pas???) de nos expéditions dans les ronces avec mes grands frères pour aller les cueillir. Nous partions le matin de bonne heure et tous nos coins secrets étaient proprement pillés de leurs fruits: nous en mangions beaucoup et rentrions la bouche noire. On n'aurait pas pu mentir à maman en lui affirmant que mais non, toute la cueillette était là mais nos 4 à 5 kgs de fruits lui semblaient bien suffisants pour réaliser une délicieuse confiture et en réserver encore pour préparer ses délicieuses pâtes de mûres! Sans doute connaissez-vous la pâte de coings, les pâtes de fruits mais en avez-vous déjà préparé?

 
pate-mures
 

 

Ingrédients: 

 
* 1 kg de mûres,
* 1/2 verre de vinaigre,
* 1 kg sucre,
* Huile,
* Le jus d'un citron,
* 1 kg de sucre en poudre.

 

Préparation:

 
* Laver les mûres à l'eau vinaigrée pour éliminer les éventuels insectes.
* Enlever une à une les petites queues qui restent et les mûres abîmées (c'est le plus ennuyeux).
* Peser les fruits, ajouter 700g de sucre, le jus du citron et 25 cl d'eau.
* Placer sur feu doux et laisser cuire un bon quart d'heure.
* Passer le tout au mixer pendant bien 3 minutes pour qu'il n'y est presque plus de petites graines.

  
* Remettre sur le feu et remuer souvent. 
* Lorsque la préparation commence à épaissir, surveiller de près, en remuant sans cesse, jusqu'à ce qu'en soulevant la pâte celle-ci reste dans la même position que lorsque vous l'avez fait tomber.

 
* Verser encore chaud sur une plaque rectangulaire recouverte de papier sulfurisé et laisser refroidir 48 heures. 
* Démouler, couper en carrés un peu épais.
* Rouler chaque carré  dans le sucre en poudre restant et laisser sécher à l'air libre pendant 24h en saupoudrant de temps en temps de sucre. 

* Conserver dans une boite hermétique.

 

Mon avis:
 
Ces pâtes de mûres sont délicieuses servies avec un bon thé aux fruits rouges ou un café mais peuvent  ajouter une note raffinée à une fin de repas, servies avec un blanc liquoreux: Sauternes, Monbazillac ou plus chic encore (mais aussi plus cher) Château Climens 1° cru 2004!

 
Parce qu'elles se conservent longtemps, vous pourrez peut être les servir avec vos 13 desserts de Noël dont je vous parlerai en temps utile.

 
Copie de imagemagic