22/08/2010

Quand vient la fin de l'été...

Oui voilà, je suis rentrée hier au soir. C'était formidable, merveilleux, délicieux, bon à se pâmer mais... voici venu le temps du déménagement.

Pour ceux qui ne connaissent pas le sud ouest, qui s'obstinent à prendre leurs vacances sur la Côte d'Azur, certes très belle, sachez que les plages sont longues, larges, sans route qui les borde, avec du sable blanc, des eaux limpides, que toujours un petit vent léger est là pour vous rafraîchir ce qui n'est pas négligeable en ces périodes (juillet-août) de canicule et que les stations sont très animées et sympas.

Donc, je vous laisse encore un peu, sans doute jusque début septembre, avec cette vue de la plage.

Bises à tous, je ne vous oublie pas, beaucoup d'entre-vous me rencontrent sur FB. Mais c'est vrai que je suis un peu dépassée en ce moment. Alors à bientôtBisou????


PORT_LEUCATE_PLAGE_04.JPG

19:06 Écrit par Mireille dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (48) | Tags : plage, vacances, été 2010 |  Facebook |

19/07/2010

Un dimanche dans Le Queyras.

Un dimanche comme un autre. Enfin! Pas tout à fait puisque je ne fais plus de randonnée depuis quelques temps déjà. Alors disons que c'était l'occasion de me remettre en jambes!

 

Il s'agit là d'une promenade dans Le Queyras. Nous avons laissé la voiture à la sortie de Saint Véran et pris un large chemin, presqu'une route puisqu'en fait on peut avancer en voiture jusqu'à l'ancienne mine de cuivre, soit raccourcir le trajet de 4 bons Kms.

 

9 st veran.jpg
ST Véran.

 

18 st veran les mines de cuivre.jpg
Mine de cuivre.

 

Ça monte et il faisait très chaud mais il était encore tôt.

 

12 st veran.jpg

 

22 st veran.jpg

La famille en action.

 

Le Queyras est le pays des marmottes. Qui ne connait pas les Hautes Alpes n'a jamais vu ces jolies petites bêtes qui se remplument dés les premiers beaux jours, doublent de volume pour aborder l'hibernage.

 

20 st veran.jpg

 

36.jpg

 

Et la région des alpages fleuris par excellence.

 

14 st veran.jpg

 

15 st veran.jpg

 

16 st veran.jpg

 

17 st veran.jpg

 

24 st veran.jpg

 

37 st veran.jpg

 

44 st veran.jpg

 

Ha! qu'il est haut, l'est haut, le haut des montagnes

Toujours çà monte et jamais çà descend... (chanson populaire).

 

30 st veran.jpg

 

23 st veran.jpg

 

41 st veran.jpg

 

42 st veran.jpg

 

Mais quels paysages! et quand on grimpe, à hauteur de la neige on a moins chaud.

 

43 st veran.jpg

 

21 st veran.jpg

 

1st veran.jpg

 

Il y a les pauses aussi, ne serait ce que celle du déjeuner devant un décor sublime.

10 st veran.jpg


26 st veran.jpg

 

Et puis la descente mais en longeant la rivière. Et ne vous y fiez pas, l'eau est glacée et mon gendre est fou:)!

31 st veran.jpg

 

Sous un ciel parfois tourmenté: va-t-il pleuvoir?

3 st veran (molines).jpg

4 st veran.jpg

 

Et l'incontournable cairn auquel nous avons apporté notre pierre bien sûr!

32 st veran.jpg

Saint Véran sourit au loin.

40 st veran.jpg

 

 

Journée bien remplie non? Et quelle beauté!

 

Mireille WILLE.

13/07/2010

Eh bien voilà!!!

36.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On y est, c'est la nouvelle plateforme et çà valait bien un petit mot, histoire d'essayer le nouveau jouet et ma foi, pourquoi pas? Pour l'instant çà me plait. Je trouverai bien le chemin des arrangements persos mais on n'en est pas là.

Photo prise lors d'une grande rando en famille dans le Queyras. C'est le seul lieu où vous pouvez voir des marmottes et nous en sommes, nous les Hauts Alpins, très fiers!

Je ferai une note plus longue sur le sujet un de ces jours, là c'est juste une remise en route, se retrouver, se dire que finalement on est bien heureux de ces changements... ou pas???

Alors à très bientôt, je vous embrasse tous!

 

PS. J'apporte une précision de plus: les commentaires ne marchent pas. J'ai tout essayé mais comme je ne suis pas la seule, on verra çà plus tard!

17:41 Écrit par Mireille dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

17/03/2010

Lecture: Incidences, P. Djian.

Philippe-Djian-sort-deux-ouvrages-en-librairie-en-fevrier_reference

 
Ce qui m'a plu:

Le personnage est odieux... au début. Puis, quand on avance dans la lecture et malgré ses zones sombres, on ressent sa vulnérabilité, ses faiblesses, ses blessures. Et son émerveillement face à l'amour, enfin! nous touche. Car enfin, Marc est un homme d'âge mûr! Mais qu'a-t-il connu:  les coups, l'inceste  les amours pressées avec de très jeune femmes.

Je n'ai pas aimé
:

Ce livre est conçu comme un scénario. On s'y attend toujours un peu de Djian mais en l'occurrence là, c'est trop flagrant. Du coup, le roman est découpé en scènes et nous voilà passant du coq à l'âne et on  retourne en arrière, on ne sait pas si une page n'a pas été sautée.

En fait ce bouquin est assez prenant mais il est très irritant. En tout cas, c'est-ce que j'ai ressenti tout au long de la lecture, l'invraisemblance de la situation m'a agacée. Et puis vient la fin et c'est une récompense, les petites pièces s'emboîtent pour une fusion parfaite.

Alors aimé, pas aimé? Je ne sais pas. Je vais le digérer pour en extraire un avis!!!

 
dyn006_original_130_137_jpeg_2663927_00d9c9bda2f680c1f7500617f32f77d0

04/03/2010

Coup de coeur lecture.

eteprodi

 

Dans « Un été prodigue », Barbara Kingsolver tisse avec subtilité le récit de la vie de trois femmes au pied de la chaîne de montagnes des Appalaches.

Deanna Wolfe, la cinquantaine, est ranger, employée par l'Office des forêts. Elle vit dans une cabane au confort rudimentaire pour accomplir sa mission : la sauvegarde des coyotes. Les journées s'écoulent tranquillement au fil des saisons jusqu'à ce qu'un jeune et grand gaillard, Eddie, chasseur de son état, fasse irruption dans sa vie.
 

Lusa est une belle trentenaire bardée de diplômes qui a quitté son environnement familier et urbain lorqu'elle a épousé un jeune fermier. Lorsqu'il meurt brusquement, elle hérite de l'exploitation agricole et décide de se lancer dans l'aventure. La tâche se révèle d'autant plus difficle que sa belle-famille lui est hostile et qu'ils refusent qu'elle abandonne la culture ancestrale du tabac pour démarrer un élevage de chèvres.


Quant à la très dynamique Nannie Rawley, femme d'un âge certain, elle cultive des pommes de manière biologique alors que son voisin Walker essaie de réimplanter une espèce de châtaigniers à grands renforts de pesticides. Guerre assurée entre les deux et pourtant...


L'héroïne de ce roman de Kingsolver c'est la nature ; toutes les réflexions sur lesquelles il repose tournent autour de la place que les être humains peuvent y trouver sans la dégrader et des relations d'interdépendance qu'ils entretiennent. Roman écologique au sens premier du terme, c'est-à-dire les relations des êtres vivants au sein de leur milieu. Barbara kingsolver a le don d'émouvoir les lecteurs en créant des histoires touchantes dont l'écho résonne longtemps à leurs oreilles. Les destins de ces trois femmes, qui paraissent n'avoir aucun lien etre elle ce qui est faux, on s'en rend vite compte,  sont de remarquables leçons de vie.


Lire ce livre, c'est du bonheur, de la pureté, lumière et transparence : j'ai adoré et je suis sûre que nombre d'entre vous vont s'y jeter à coeur joie:)!

 
dyn006_original_130_137_jpeg_2663927_00d9c9bda2f680c1f7500617f32f77d0

23/02/2010

Vacances en famille.

Du temps passé en famille je dirai peu parce que rien d'exceptionnel que le bonheur d'être ensemble et nous entendions en profiter. Nous avons eu de la chance: 2 jours de pluie seulement! Mon fils, qui skiait pourtant fort bien jeune garçon, a une trouille bleue de remonter sur des skis. Mais les paysages sont là pour nous dire combien la nature peut  être belle sous la neige et le froid.

Antoine étant parti pour son séjour ski, les 2 cousines, Mathilde et Olivia, ont suivi un stage d’équitation mais en rentrant quand même tous les soirs! Eh oui! Heureusement sinon, je l’aurais vue quand moi, ma petite Lili???
Il y avait Quennie aussi, la chienne de la famille, gentille et belle comme on n’en fait plus.

Et la vie a repris son petit bonhomme de chemin, avec un peu de tristesse au cœur, en se disant que c’était bien court!

 
la  jarjatte1

 

la jarjatte2

 
la jarjatte3
 

la jarjatte4

 
la jarjatte5
 

la jarjatte7

Là c'est devant le chalet de Pain d'épices dont je vous ai déjà parlé, on vient y déjeuner (le midi) souvent, surtout quand on skie. Quennie aussi a profité des vacances!

 
la jarjatte8

Et voilà Fred bien dubitatif: "je ne pourrais jamais redescendre ces pistes moi"!  Mais bien sûr il se trompe, c'est comme le vélo le ski, çà ne s'oublie pas!

 
AB asignat doré

21/01/2010

Américan Darling: Lecture du moment.

American-darling_3

 
"Après bien des années où j'ai cru que je ne rêvais plus jamais de rien, j'ai rêvé de l'Afrique. C'est arrivé une nuit de la fin du mois d'août, ici, dans ma ferme de Keene Valley..."
C'est le début de ce roman de Russell Banks. Karen Blixen n'est pas loin, penserez-vous! Pourtant ce n'est pas de cette Afrique dont il s'agit: pas de savane à perte de vue, pas de lions se prélassant sous les acacias, pas de guerriers massaïs ni de fidèles Kikuyus. Pas de baronne et pas de bel aviateur casse-cou.

L'Afrique de l'auteur de "Continents à la dérive" est plutôt celle des présidents mégalomanes, de la corruption, des machettes rouillées et des enfants soldats au regard vide. Nous sommes au Liberia, des années 70 à nos jours. Une terre dérobée par les Américains au début du XIXe siècle pour y installer ces anciens esclaves un peu trop chahuteurs qui deviendront, à leur tour, les maîtres des populations autochtones, confisquant pouvoir et richesses jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Une histoire peu connue: hé, les américains n'en sont pas très fiers!

Hannah est un personnage fascinant et nouveau dans l'univers de Banks qui a plutôt choisi de mettre en scène des hommes, de tout âge, issus de l'Amérique blanche populaire jusqu'à présent. Cette femme se penche sur la jeune idéaliste qu'elle fut... Au fil de son récit dur, parcouru de zones d'ombre, de non-dits, Hannah aboutit à ce constat: toute sa vie n'a été qu'illusions, belles idées, slogans lapidaires: du vent.
Elle doit enfin reconnaître n'avoir toujours été qu'une coquille vide. Elle a couché avec des hommes, des femmes, mais n'a aimé personne...

Au long des quelque 500 pages du roman, on suit une femme mystérieuse qu'on aimerait bien ne pas détester mais qui fait tout pour nous contrarier. Comme si elle voulait payer le prix de ses erreurs.

L'Amérique révoltée des années 60, le Liberia survolté des quatre dernières décennies ont fourni au magnifique conteur Banks le décor d'une tragédie qui s'achève à l'aube du 11 septembre 2001. Un cauchemar chasse l'autre. Mais c'est bien la perte de l'innocence, de la liberté, des êtres chers, qui hante l'écrivain.

Ce très beau roman devrait sortir en film, adapté par Martin Scorsese qui je crois, a commencé le tournage: je ne le manquerai pas!

 
AB asignat doré

19/11/2009

Journée cool!

Je pensais faire ce post hier mais j'avais déjà planifié le sujet foot.

Je vous raconte: en fin de semaine dernière et lundi, je suis restée à la maison. Il faisait pourtant très beau mais la grippe A... donc mardi midi (je précise pour les amis belges), fifille ne travaillant pas nous sommes allées déjeuner ensemble dans une auberge en montagne. Nous y allons souvent le dimanche, c'est l'un de nos lieux en famille. Mais là nous y sommes allées seules et en semaine. Ben je vais vous dire, c'est aussi sympa!

Je vous mets là une photo côté face de la terrasse du resto. De l'intérieur c'est la même mais avec les rideaux çà gêne!

 
le vente cul

 Vente-Cul! Çà porte bien son nom, c'est très venté ce qui explique en partie que ce soit aussi pelé. Mais la neige y est aussi pour beaucoup. Et il y en a eu un peu mais le soleil et le vent ont tout emporté!

 
les glaisettes


Et là Les Glaisettes, loin vers Lus la Croix Haute! Elles sont derrière nous du restaurant et en hiver, c'est magique. Vous me direz, c'est pratiquement l'hiver! Mais non, on va devoir attendre encore un peu mais patience parce qu'après, on se lasse du ski et de tout ce qui fait la joie de cette saison. En montagne surtout, il est bien long monsieur Hiver.
 

Puis en rentrant nous nous sommes arrêtées à Baumugnes. Ceux qui connaissent Jean Giono ont peut être lu « Un de Baumugnes », que je relis parfois. Eh bien! C'est çà, c'est le village dont il parle dans le livre.
Ma fille m'a dit qu'il y avait là une maison à louer et j'ai eu envie d'aller voir. J'adore ce village. Il n'y a pas grand-chose: quelques vieux, une ou deux familles avec enfants et surtout une grosse fromagerie de chèvres. Et les touristes n'hésitent pas à emprunter la petite route qui nous y mène pour aller en acheter... mais en été! parce qu'en fait la petite route, comme souvent en montagne quand le village est perché, c'est un joli col en lacets et assez étroite. Pour nous qui sommes habitués et équipés çà ne pose pas grand souci mais les touristes...

Donc je bavarde et j'en oublie ce pourquoi j'écris tout çà: la maison me plairait bien là au calme de la montagne, dans ce village isolé mais où le chasse-neige passe dés 6h du matin tous les jours. Je vais y réfléchir. Tenez, c'est celle-ci en arrière-plan. Elle a le soleil toute la journée et un joli jardin derrière.
 
baumugnes

 
Vous me dites ce que vous en pensez. Pour ma fille, c'est tout vu, je suis folle, je vais m'enterrer et me faire ravitailler par les corbeaux si je monte là-haut:)! mais avouez que c'est tentant!

 
AB asignat doré

09/11/2009

Un peu de neige déjà!

La première neige sur le Dévoluy, c'est toujours  superbe et je ne résiste pas à la tentatoin de vous en faire profiter.

C'est à 1/4 d'heure de chez moi à peu prés, à la sortie de Veynes. De la route déjà vous en avez un aperçu.Par contre au fait, quand je dis la première neige... je suis partie en vacances au mois de juillet et le matin de mon départ, tous les sommets étaient comme cornets de glace;)! eh oui! çà arrive parfois.

Je ne mets que çà aujourd'hui, c'est joli et çà suffit:)!

 
Adévol2
Le matin! on ne le voit pas mais il neige... et le ciel est chargé.

 
Adévol1
Dans la journée, le temps s'est remis au beau! la neige ne tiendra pas sauf en station.

 
AB asignat doré

26/10/2009

La semaine halloween!

Je me dis que... pourquoi ne pas faire une semaine à thème??? Donc aujourd'hui je commence par l'article puis je verrai mais si certains jours vous ne trouvez pas de post, ne vous étonnez pas, je manque de temps, je vais donc peu vous voir, je suis moins motivée...

Bref! en fait j'avais pensé arrêter tout simplement, faire une pause. Puis bon, il y a Halloween alors...

 
HALLOWEEN
 

On ne peut plus y échapper.
Cela ne se fêtait pas quand j'étais enfant et heureusement: un jour où l'un de mes frères, chargé de nous surveiller pendant que maman faisait les courses, s'est affublé d'un drap sur la tête pour jouer au fantôme, je suis tombée dans les pommes. Réellement hein, sachant pourtant qui était là-dessous!!!
 Alors je ne vous parlerai pas de l'origine ou du bien fondé de cette fête mais tout simplement de ce qu'elle est:

Halloween est  un moment de convivialité permettant tout simplement de faire la fête entre amis. Il est cependant essentiel de prendre quelques précautions afin d'éviter les dangers. Il est par exemple important de vérifier que le costume ne soit pas inflammable, d'être toujours en présence d'un adulte, de faire vérifier les bonbons par les parents avant de les manger et autres.

Afin de se plonger pleinement dans l'ambiance d'Halloween, il est important de n'oublier aucun accessoire. Les déguisements les plus fréquemment choisis concernent les costumes de squelettes, de vampires ,  de diseuses de bonne aventure, de sorcières et bien plus encore. Le maquillage est également très important afin de parfaire le déguisement . Si le masque est parfois trop gênant, le maquillage peut parfaitement convenir. Entre la tête de mort vivant, celle de la terrible sorcière ou du loup-garou terrifiant, c'est à vous de choisir. Après une bonne séance d'amusement, la soirée d'Halloween peut se terminer par le récit de contes terrifiants. Attention, ambiance Contes de la Crypte garantie ! Il existe également de nombreux jeux et farces qui permettent de passer un moment inoubliable. Afin de rassasier les appétits les plus voraces, il existe des recettes d'Halloween plus appétissantes les unes que les autres. Entre le gâteau d'Halloween, les graines de citrouilles sautées, la délicieuse crème de potiron ou le fameux gâteau au potiron dont je vous mettrai la recette ici dans la semaine, vous n'aurez que l'embarras du choix!

Afin de créer une ambiance digne des plus grands films de terreur, vous pourrez trouver des décorations plus effrayantes les unes que les autres. Il existe de nombreux magasins de déguisements, accessoires et décorations en tous genres. Entre les fausses tombes, les épouvantails, les toiles d'araignées, les guirlandes, les sorcières, les bruitages sonores, et autres, vous serez les maîtres de la soirée!

Mais dîtes-moi, vous, fêterez-vous Halloween?

 
AB asignat doré

08:00 Écrit par Mireille dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : fete, halloween, novembre, et puis la vie, peur, humour |  Facebook |

24/10/2009

Montagnes en Majesté!

Vous avez remarqué? Je ne suis pas très présente sur les blogs. Un peu de mou dans les rouages on va dire:) çà arrive mais çà se soigne. C'est ce que je fais. En attendant et pour ce premier week-end vraiment automnal ici, je vous fais partager ces quelques photos : elles sont toutes vraiment locales puisque prises soit dans le Buëch soit dans Le Dévoluy. Certaines vous diront peut être quelque chose: des lieux pris pendant les beaux jours mais çà change tant la montagne!

 

 

 

AB asignat doré

07/10/2009

La maison du bout du monde: à lire ou à relire!

51BPRJNZF2L__SS500_

 
La Maison du bout du monde fut LE roman a lire dès sa parution en 1990, salué par la génération Woodstock et les utopies de la libération sexuelle, déjà projetée dans la tourmente des années sida.

De Cleveland à New York, des rêves ambitieux et candides de l'adolescence à la quête désemparée d'un refuge d'où la vie tiendrait tête aux turbulences de notre monde déboussolé, l'histoire de Jonathan et de Bobby, deux amis d'enfance partagés entre homosexualité et recherche de la vie familiale plus traditionnelle, explore la fragilité émotionnelle d'une époque qui vit ses idéaux péricliter vers un tragique dénouement. Pour sauver leur destin de cette faillite annoncée, les deux garçons tenteront avec Clare, leur compagne bohème, d'inventer une alternative à la vie de famille .

Revus aujourd'hui,  les messages d'amour et de paix à tout prix des rengaines hippies résonnent avec une étrange acuité dans ces pages brûlantes, servies par la beauté lyrique d'une prose qui transfigure les événements du quotidien le plus fade en d'intenses moments de grâce.

C'est donc avec la surprise du même immense plaisir que j'ai relu cet ouvrage qui m'a enchantée à l'époque. La maison du bout du monde reste un excellent roman, de lecture facile, que je recommande!

En poche, pas cher, çà ne gâche rien.

 
AB asignat doré

29/09/2009

Ma montagne en automne!

Je profite des derniers feux de l'été, il fait si beau! Et du coup, je n'écris rien: l'actu, veux pas savoir, çà déprime, grippe A, crise mondiale, l'iran et sa nouvelle bombe, le G 20 qui ne sert à rien mais qui coûte des sous... tout çà, un peu ras-le-bol! Donc voilà, je sors, je profite, je marche beaucoup dans la montagne, c'est superbe!
 
Nays, tu reconnaîtras sans doute quelques photos mais bon! tu les reverras je suis sûre, avec plaisir:)!

 
Avez-vous vu là dans ma colonne de gauche? mon amie Jaly m'a décerné le certificat de l'amitié! Eh bien j'en suis ravie. Mais vous seriez trop nombreux et nombreuses à qui je voudrais, moi, l'attribuer. Alors vous, que je visite quasiment tous les jours, je vous le dédie sincèrement. En espérant que cette amitié virtuelle durera encore longtemps.
 

Bon début de semaine à tous. Ne prenez pas trop de résolutions, vous risqueriez vendredi soir de vous dire que décidément...!!! C'est ce qu'on fait au début de l'année déjà et çà ne marche pas. Alors prenons les jours comme ils viennent et faisons au mieux!
 

 

 

signat doré

03/09/2009

Carcassonne: loisir avant tout!

carca1

 
Je possède une maison pas loin de Carcassonne que je mets en vente ce qui m'oblige bien sûr à y retourner. Je suis allée là y faire un petit tour, pour voir son état général, y a-t-il des travaux à prévoir? Rencontrer le Notaire qui s'occupera de la transaction et contacter une bonne agence (oui, oui çà existe encore!) qui va nous trouver le client idéal.

 
carca2 maison

 
Je ne suis pas pressée et sans doute, la vente prendra du temps: je compte sur une reprise du marché immo pour en tirer un bon prix!

 
carca3maison

 
Et bien sûr j'ai fait un saut dans la Cité de Carcassonne et que celui qui ne connaît pas inscrive l'éventualité de la découverte dans ses prévisions de vacances prochaines. C'est une ville de l'Aude chargée de passé (comme toute la région, avec ses vestiges cathares) qui s'est largement développée autour de la Cité d'origine et très agréable à vivre! Il faut absolument assister une fois dans sa vie pour le 14 juillet à l'embrasement de la Cité: c'est grandiose!  Bon! Je n'ai pas de photos de cet évènement mais je vous mets là dame Carcas (c'est elle qui sonne!)

 
carca4 carcas

 
La Basilique Saint-Nazaire est elle aussi incontournable, catholique ou pas, pratiquant ou pas. Elle est là, au coeur de la Cité et franchir sa porte est un bonheur des yeux.

 
carca4 basil

 
Il ne faut pas voir dans la Cité de Carcassonne un beau monument sans âme: la Cité médiévale vit, avec des 100taines de visiteurs tous les jours, en toutes saisons, ses boutiques, ses hôtels, ses restaurants et aussi ses habitants.
Bien sùr, en été, des spectacles sont organisés qui viennent ajouter un petit plus pour les touristes mais la Cité se suffit largement à elle-même pour être vue et aimée.

 
carca5 porte d'aude

 
Évidemment, quand on est touriste on ne peut se passer du traditionnel Cassoulet servi dans sa cassole. En plein été, mieux vaut attendre le repas du soir: le plat est assez lourd, avec ses morceaux de confit, sa charcuterie et surtout sa graisse, d'oie ou de canard suivant les goûts de chacun.
Mais comme j'étais là lundi j'ai eu la surprise de voir que justement on fêtait le cassoulet à Carcassonne et à Castelnaudary qui est, rendons à César, la capitale de ce plat. Ma voisine m'a invitée à le déguster en famille.

 
carca6 cass

 
Mais visiter la Cité est assez périlleux pour vous garantir une bonne digestion. Et les soirées y sont agréables.

 
carca8 vue

 
carca9vue

 
carca10 vue

 
Carca11vue

 
Mais ce lieu magique n'est pas le seul endroit à m'attirer et le canal du Midi est là à me tendre les bras. D'autant que le village du Somail, avec son port et son pont,  a un charme fou:

 
carca12som

 
Je vous recommande le petit café au bord de l'eau pour assister au croisement des péniches à l'écluse sous la terrasse ombragée de beaux platanes..
Une librairie de livres anciens offre un très vaste choix  dans une salle-bibliothèque très originale. 

 
carca13som

 
Et puis, parce le vent soufflait, en fin de journée  (comme souvent dans le sud-ouest) j'ai  quitté un peu les Cathares et visité un site archéologique (et il y en a plusieurs dans la région), le Gouffre de Cabrespine, classé 4* et il le vaut bien:

 
carca14cab

 
carca15cab

 
carca16cab

 
Les images parlent d'elles-mêmes et heureusement car je ne saurais vous dépeindre la splendeur de ces salles naturelles. Je le connais depuis longtemps ce gouffre mais il y fait  bon et il vaut vraiment le coup d'œil...

 
carca17cab

 
Mais on ne va pas se quitter sans que je vous aie montré mon village préféré dans cette région de vents: Minerve!

 
carca19minerve

 
Il est, à ma connaissance, unique au monde. Les douves que vous voyez en font le tour complet et la seule route d'accès est-ce petit pont. Ce n'est plus le cas à présent mais à une époque, on y voyait des sangliers en liberté. Des touristes en ont eu peur malgré leur tranquillité et on a dû les chasser!

 
carca 18 minerve

 
Si je dois y retourner, je vous en montrerai un peu plus!

 
Copie de imagemagic

25/08/2009

Remise à neuf!

Je suis rentrée cette aprés midi des 3 lacs. C'est trop peu dire que je me suis régénérée: je suis, comment dire?  neu-ve!!!

 
A1-1 3lacsdusoleil-1

Le matin, petit déjeuner à l'ombre des grands arbres avec pour seul bruit que celui du vent dans les feuilles, les canards qui remontent du lac réclamer un peu de pain,

 
A1-1 3lacsdusoleil-14
 

promenade de santé dans la forêt, farniente-lecture, petite sieste à l'ombre puis baignade, repos (toujours à l'ombre des arbres qui bordent le lac de baignade)

 
A1-1 3lacsdusoleil-04

jusqu' à être seule sur la plage, les enfants passant leurs aprés-midi à trouer leurs maillots sur les pentes du toboggan aquatique,

 
A1-1 3lacsdusoleil-11

repas au restaurant surplombant le lac et soirée animée du camping.

 
3lacsdusoleil-03
  

Vous l'aurez compris, je ne me suis pas épuisée. Une petite incursion au marché (très beau) du dimanche matin au village à côté mais c'est tout hein, pas de visites ni rien qui vienne troubler ma petite routine vacancière! Le Bon-heur!!!!

 
A1-1 3lacsdusoleil-014
 

Copie de imagemagic

21/08/2009

De courtes vacances fraîcheur.

Il faut savoir, quand l'air devient irrespirable et qu'on en a la possibilité, aller chercher ailleurs un peu de fraîcheur. C'est ce que j'ai fait: Je ne suis pas trés loin, à un peu plus de 200 Kms de chez moi, mais beaucoup plus haut en altitude, un lieu de lacs, de verdure, de silence et d'air pur!

A vous tous qui passerez par là je vous reverrai dés mon retour, je passerai vous faire un petit signe amical!

Voici 2 photos du Trièves. J'en ai déjà parlé dans ce blog. Ce sera là mon refuge. Ouf enfin! pouvoir respirer!

 

a1trièves1

 

a1trièves2
  

A BIENTOT!!!!

 
Copie de imagemagic

08:00 Écrit par Mireille dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : vacances, trieves, paix, fraicheur, air, eau, pur, silence, respirer, calme |  Facebook |

19/08/2009

La montagne d'air et d'eau!

Y a il des sportifs parmi les blogeurs je ne sais pas. Ce dont je suis sûre par contre c'est qu'ici, dans ma montagne, hormis les sports d'hiver, il y a fort à faire.

C'est vrai que pendant longtemps la montagne était vouée au ski et voila tout. Puis la neige s'est faite rare voire inexistante dans les stations de moyenne altitude et il a fallu trouver des moyens  pour  attirer des touristes autres que les amoureux de la glisse.
 

Puis il y a aussi ce phénomène qui éloigne les mêmes touristes des bords de mer surpeuplés, ceux qui choisissent les joies de la campagne et de la montagne.

 
Alors sont nées toutes ces activités plus ou moins sportives, ludiques, utilisant l'eau et l'air.

 
01

Voici une préparation en  deltaplane à Cabres cette année: c'était une compétition. Mais toutes ces activités se sont démocratisée: plus nécessaire d'arriver avec son aile perso pour décoller!

 
02montgolfiere

Si la montgolfière vous tente, rien d'impossible: un centre vous attend à Gap... et ailleurs.

 
03parachutisme

Personnellement le parachutisme me fiche une trouille bleue mais si le cœur vous en dit... et si le vôtre est bien accroché!!!

 
04parapente

Parapentiste dans le couchant, çà vous  inspire? C'est ici au village, à l'aérodrome du Chevalet que çà se pratique.

 
05via ferrata

Mais pas indispensable de s'élever très haut dans les airs pour profiter de beaux panoramas tout en faisant un peu d'exercice!Vous pouvez préférer une Via Ferrata: il y en a de tous niveaux ici et il n'est pas nécessaire d'être alpiniste pour pratiquer, tout est prévu pour vous aider!  Une bonne forme physique est toutefois indispensable.

 
06viaferrata

Autre point de vue d'une Via Ferrata.

 
07acrobranche

Nettement plus facile, l'accrobranche: là, à vous les joies de la tyrolienne... 

 
07BISaccrobranche

Pour peu que vous ne vous arrêtiez pas au milieu ou ne retourniez en arrière! Sinon, à la force des bras, vous pourrez regagner la plateforme suivante et vous élancer. 

 
07TERpont de singe

Vers le pont de singes!

 
08randonnee valgaudemar

Mais pour regagner le plancher des vaches, une simple randonnée dans le magnifique Valgaudemar, çà vous dit??? Juste un peu de courage, un bon bâton et surtout une paire de chaussures adaptée suffira.

 
09rafting

Il y a l'eau aussi. Bien sûr un lac se présentera toujours à vous, plus ou moins frais, au cours de vos pérégrinations mais l'eau vive et les joies du rafting, vous connaissez?

 
10Canyon-du-Riolan-descente-sportive

Seulement si vous savez bien nager, si vous êtes sportivement entraîné, je vous recommande le canyonning qui n'est pas sans danger c'est vrai, mais rien ne l'est! Simplement, prendre les précautions nécessaires, bien s'équiper et partir avec une personne chevronnée.

 
11canyoning

Parce que la découverte de lieu comme celui-la, çà se mérite!


Tout est là, à la portée de tous pour notre grand bonheur nous, les montagnards: beaucoup de nos agriculteurs ont pu ainsi rentabiliser leurs chambres d'hôtes, leurs gîtes ruraux...
Alors je vous invite à faire connaissance avec quelques-unes de ces activités proposées chez moi!

 
gite hautes alpes
L'un de nos gites pour vous présenter l'architecture de ma région!

mais je vous présenterai encore d'autres plaisirs régionaux. un jour, ici!

 
Copie de imagemagic 

15/08/2009

Lectures d'été: Yeux jaunes et valse lente!

A la veille de son troisième mois de vie, hier, ce blog enregistrait son 20 000ième visiteur. Un petit lieu créé pour me donner meilleure latitude de diversifier mes posts, aller un peu plus loin que dans 4 mains dans la connaissance de mes amis blogueurs et me faire mieux connaitre aussi de vous.

Je vous remercie d'être fidèle dans votre sympathie et de me donner, au fil des jours, de plus en plus de joie dans l'élaboration de cet espace!

A1-1-A yeux jaunes  A1-1-A valse-lente-des-tortues

 

Pour changer un peu de registre j'ai eu envie, puisque les beaux jours sont encore bien présents, de vous suggérer une lecture, celle de mes vacances. C'est très bien çà pour l'été, pas casse-tête pour un sou mais beaucoup d'évènements, une écriture moderne et ludique comme sait si bien nous en concocter Katherine Pancol!

 
Les yeux jaunes des crocodiles!

 
Deux sœurs que tout sépare: l'une, Iris, très (trop)sûre d'elle qui attire tous les regards et ne vit que pour l'argent et l'autre, Joséphine au grand coeur  qui elle, manque totalement d'assurance. La première a en apparence tout pour être la femme la plus heureuse sur terre et la seconde se débat avec des problèmes en tous genres : de couple, d'argent, etc.... L'histoire commence d'ailleurs par une pensée fugace de la part de Joséphine qui a envie de se laisser mourir. Et pourtant...


Leur petit monde, est décrit et les personnages dépeints  parfois de manière une peu caricaturale, stéréotypée ; on devine comment les personnages vont tourner, mais on ne peut s'empêcher de s'attacher à eux quand même, aussi improbables soient-ils (comme la bonne copine qui n'est autre que...). Je soupçonne l'auteur d'avoir vécu un divorce parce que personne dans son histoire n'y échappe. C'en est d'ailleurs déprimant au début. On est témoin d'une transformation tout au long de l'histoire, celle du personnage principal, Joséphine. Cette transformation paraît un peu irréaliste mais Jo est si attachante qu'on se laisse prendre à avoir envie de savoir la suite!
 

La valse lente des tortues !

 

Depuis les Yeux jaunes des crocodiles la vie de Jo a bien changé : passée de l'appart de banlieue à un triplex dans Paris, l'auteure désormais reconnue n'a plus de soucis d'argent, mais vit au milieu de voisins très suspects. Sa relation avec Luca bat de l'aile, et les liens avec son beau-frère Philippe se font de plus en plus forts. En arrière-plan : une série de meurtres, des suspects qui défilent et un mari qui revient...
  
Cette suite nous emporte dans un tourbillon : la vie passionnée de Jo ! Et nous, on fonce !
La valse lente... dresse le portrait de  femmes libres et parfois malheureuses, qui essaient de mener de front carrière, famille, réussite sociale. Un peu comme nous, en somme.

 
Rien de tel pour décrocher de son quotidien. Sitôt ouvert, on se laisse emporter par cette histoire (rocambolesque, reconnaissons-le) et on ne peut plus s'arrêter de bouquiner ! Les vacances étaient les bienvenues pour s'accorder le bonheur de lire ces 2 gros pavés mais l'histoire est facile à lire et on dévore très vite!

 

CRITIQUE: 4,5/5.

 

Les personnages sont extrêmement attachants et le récit réserve son lot de surprises et d'émotions. Aucun n'a l'outrecuidance d'être parfait, chacun est tourmenté par une blessure, un secret, un caractère qui se croit faible mais révèle des trésors d'imagination et d'amour. Les réflexions sur le sens de l'existence de l'héroïne parlent à chacun de nous. L'humour et l'autodérision arrachent des sourires à chaque page. On aimerait tant qu'il y ait une suite!
 

Remarque: ces 2 livres se trouvent dans la Collection Livre de Poche, ce qui n'est pas négligeable!

 
Copie de imagemagic

12/08/2009

Un dimanche à la montagne.

Pour midi, une petite halte dans le courant du Buëch tout prés de la maison parce qu'en partant si tard forcément on ne peut pas aller bien loin sans avoir faim.

 
1 dej les pieds dans le buech

 
Il faut partir d'un petit village sans grand charme pour atteindre les falaises de Ceüze, un très beau but de promenade.

 
2ceüze la falaise

 
3ceûze la falaise

 
Avec des rencontres intéressantes: oui, ici nous sommes au pays de la marmotte et si quand vous visitez nos montagnes vous n'en croisez pas,  c'est sans doute parce que votre pas est trop lourd! Mais elles ne sont pas farouches.

 
4ceuze marmotte

 
Le décor est très changeant au fil des heures: pour les novices, c'est parfois redoutable.

 
5ceuze
 
6ceÜZE falaise
 
Le ciel se couvre de gros nuages lourds qui ne veulent pas dire grand-chose, le soleil est bien vite de retour, ciel au bleu très pur qui permet d'apercevoir la cascade, bien chiche en cette saison! C'est l'une des voies d'escalade les plus prisées.Il faut que je vous précise que ces voies portent de très jolies noms, certaines tirées de chansons de Gainsbourg!

 
7falaise ceüse la cascade
 

Avec cet œil qui vous montre la vallée et que les grimpeurs franchissent cul par-dessus tête!

 
8escalade à ceüze des courageux
 
Je vous avais prévenus, les nuages viennent vite! Mais ceux-ci ne sont pas méchants, ils ne font que passer et filent vers Gap arroser les citadins.

 
9 CeuzeNuagestemps changeant-
 
Tandis que nous aurons droit à l'un de ces couchers de soleil fabuleux: tout s'embrase en un instant à saisir très vite!

 
9cascade-coucher-soleil
 
Car sa majesté nous quittera bien vite et nous laissera un peu frileux devant  ces paysages et... un gros orage qui se fait entendre au loin! Et celui-la, il sera bien pour nous!

 
11ceüze en fin de journée
 
 
Copie de imagemagic

05/08/2009

GAP, ma ville!

Jai envie de vous parler de la ville qui me voit le plus souvent: c'est là que je fais mes courses, je fréquente son marché, ses boutiques, ses cinémas et théatres... bref! j'y vis.

 
Le samedi est jour de marché

 
a gap marché samedi3

Il y a tout ce que vous pouvez souhaiter sous ces tentes!

 
a gap marché samedi2

 
a gap marché samedi

 Essentiellement des produits de nos paysans locaux vous l'aurez compris!

 
gap centre2

Et pendant ce temps le centre-ville est bien triste!Mais c'est rarement comme çà hein! Généralement on se bouscule dans la rue Carnot:)!

 
gap centre

Comme vous pouvez voir, c'est assez coloré: une ville moyenne en pleine montagne.

 
gap salon de thé

C'est là que je prends mon thé l'aprés-midi, le salon de thé à la tente bordeaux. Les pâtisseries y sont savoureuses et je ne vous parle pas des chocolats que les amis belges appellent plutôt les pralines.

 
a gap marché samedi6

Tout prés de ce coin charmant!

 
a gap marché samedi6 hlm

Un petit tour aux HLM locaux: pas mal non?

 
a gap marché samedi4

Gap sur la route du retour. Les photos ne lui rendent pas justice à ce Bassin Gapençais: c'est beau à couper le souffle quand on le voit dans son ensemble. Les montagnes dessinent un cirque autour de la ville, comme un écrin.

Alors je vous poste là quelques images du coin.

 
a gap marché samedi5

En plus le fait de réduire au maximum les poids et taille n'arrange pas la clarté des clichés.

 
a gap marché samedi7 autour

Mais il y a des merveilles à découvrir simplement en se garant sur la nationale, et en faisant quelques pas, quitte à s'aventurer parfois dans le courant glacé!

 
en allant vers

Celle-ci est prise directement de la bande d'arrêt d'urgence! ouille! les cruchaults (c'est ainsi que j'appelle les gendarmes, référence aux gendarmes de St. Tropez. C'est le nom de Galabru dans le film).

 
GAP

Le ciel est magnifique et vous voyez là-bas Gap dans la cuvette! Il y fait froid l'hiver!

 
corréo sur route de gap

Et enfin Corréo et le lac que nous appelons la mare tant il manque d'eau l'été!

 
J'espère que vous aurez apprécié de me suivre dans ce qui fait somme toute partie de mon quotidien. Nays, maintenant tu sauras où je suis quand je dis que je vais à Gap!

 
On se retrouve demain pour un autre sujet, une nouvelle papote:)!

 
Copie de imagemagic