08/03/2010

Société et talons aiguilles!

 
C'est la journée de la femme aujourd'hui. J'ai choisi de vous parler des femmes mais pas de leurs droits, ce sujet très sérieux, il y en aura dans les journaux bien plus documentés que je ne le serai jamais sans doute. Alors parlons mode, c'est féminin çà bien qu'il y aurait fort à dire quant à ses diktats!

  

En forme de revolver (Chanel), d'épines de rose (Roger Vivier) ou de tour Eiffel renversée (Cindy Glass), les talons des souliers sont, pour la nouvelle saison, l'attraction du pied. Le fait n'est pas nouveau, mais depuis quelques temps, la fantaisie se cache bel et bien au ras des orteils féminins.

Il y a les modes du décolleté, des tailles basses, les robes au ras des fesses... cette saison le fétichisme se loge dans le talon de nos escarpins du moins pour celles qui osent et qui peuvent parce que cette mode n'est pas donnée! Pierre Hardy, le bottier derrière lequel se cachent trois marques différentes, la sienne propre, Balenciaga et Hermès, fait son show avec des formes très structurées, très construites, qui mettent en « valeur » l'architecture même des courbes féminines.


Chez Hermès, il conçoit des talons "plus petits que la semelle, pour dire que l'on marche sur de l'air, sur rien...". Avec Nicolas Ghesquière, directeur artistique de Balenciaga, il a mis au point pour l'automne des boots métallisés au cou de pied facetté : "selon une idée plus minérale, et une forme de géode". Enfin, pour sa marque propre, Pierre Hardy a voulu des chaussures comme posées sur de petites marches, afin d'évoquer "les socles d'une statue de nu antique".

Mais ces talons bizarres ne sont pas une grande nouveauté en soi: Perugia le français  - auteur, notamment, d'un fameux escarpin au talon en tire-bouchon (1952) - et l'Italien  Ferragamo, inventeur entre autres de la semelle compensée, un temps taillée dans du liège pour faire face aux pénuries de la seconde guerre mondiale nous ont depuis longtemps juchées sur de vertigineuses hauteurs. Aujourd'hui encore, la maison Ferragamo poursuit la tradition avec une sandale en cuir posée sur une tranche en plexi transparent.

Roger Vivier est l' inventeur du talon aiguille pour Christian Dior et, par là même, d'une nouvelle alchimie de l'élégance parisienne. Pendant soixante ans il s'est attaché à reconstruire les souliers sur des bases plus modernes, notamment d'aéronautique, et a fait naître des talons virgule, choc, boule, pyramide ou escargot...
Rien d'étonnant à ce que Bruno Frisoni, le directeur artistique de Roger Vivier, cultive le même champ exploratoire. "J'ai dessiné une sandale au talon choc, mais fondu dans un prisme ou comme dessiné à l'aide d'un ordinateur, explique le créateur qui a réussi, en quelques années, à réveiller la marque Vivier. De loin, c'est rigolo : on lit la même ligne, tandis que de près, on a la surprise de ces facettes géométriques." Pour la collection de souliers haute couture de la maison (le summum de l'art), il a créé de splendides sandales de forme arachnéenne, gainées jusqu'au talon de crocodile noir.

Dans les maisons de mode, fini les couturiers qui se contentaient de recouvrir l'empeigne du même imprimé que la garde-robe qui défilait. Désormais, ils veulent des objets très aboutis, dans l'esprit de la collection. Souliers et talons ne font plus qu'un, visuellement, chez Louis Vuitton, Céline ou Vicktor and Rolf. De cette façon, la jambe semble prolongée d'un trait, sans discontinuité. Chez Raf Simons pour Jil Sander, la semelle et le talon sont d'un seul morceau, moulé dans du plexi, pour obtenir une quasi-sculpture lisse et brillante, tantôt pleine, tantôt évidée jusqu'à reproduire l'idée de... talon.
Les accessoires  et les « talons fous » sont très convoités de nos jours dans les collections "Les best-sellers, dans ma boutique, sont les modèles les plus démonstratifs, assure Pierre Hardy. Ce ne sont pas les souliers les plus sages qui se vendent : à ce niveau de prix, les femmes recherchent quelque chose d'un peu exclusif, une rareté, voire des chaussures-sculptures aux talons insensés."

Oui mais, dans tout çà, quand est-il des jeunes filles anorexiques aux chevilles-allumettes qui arpentent nos podiums?

 
dyn006_original_130_137_jpeg_2663927_00d9c9bda2f680c1f7500617f32f77d0

Commentaires

Bonjour ma douce Mimi, c'est super ! Et voila, on recommence une semaine…mais ce fut un bon dimanche en famille avec petit Maxence...que demander de plus. J'ai posté quelques photos...
Quel plaisir de venir te dire bonjour…avec mon petit café, bien sur...C'est un article très intéressant mais étant donné ma taille(1,73) je n'ai jamais été attirée par les talons aiguilles !
Ici, le soleil pointe le bout de son nez mais il ne fait pas chaud quand même..Je suppose que chez toi aussi…Je t'envoie la chaleur de mon cœur, pour te souhaiter une bonne journée...
Gros bisous ma Mimi !

Écrit par : Chadou | 08/03/2010

Répondre à ce commentaire

jour mimikeeeeeeee j'en ai porté ds les années septante !! mais pas très longtemps parce que en dansant
je cassais mes talons alors..je portais des vêtements rétros années 30 40 par là...toute façon depuis des années baskets et baskets..et la mode .....je me fais la mienne
oui Mimi les anorexiques quoi dire : striep d'ado..tant que ça passe ça va si ça passe pas !!je croyais que les défilés allaient interdire les femmes allumettes, tu parles encore des paroles en l'air...
ah oui j'y pense j'ai aussi porté et DD aussi d'ailleurs des bottes avec des talons énormessssssss on achetait nos fringues à Londres..moins chers et plus gags..souvenirs souvenirs
allez mimi le soleil brille c'est déjà ça
bisousss
xxxxxxxxxxxxxxx

Écrit par : nays | 08/03/2010

Répondre à ce commentaire

Coucouuu oui mais comme tu dis d'abord faut avoir le budget pour et l'occasion de les porter ces shoes hauts perchées
pdt plus de 15ans pour des raisons professionnelles me suis baladée sur des talons de + de 10 cm puis je devais pas me tordre les pieds et risquer de casser mes talons sur les trottoirs pourris vu que j'avais tjrs un chauffeur à disposition ( mon ex mari ,le copain du moment ou au pire taxi !!)
ce qu'on oublie c'est que même avec des shoes de grands noms ,du fait main ou ? on se bousille le dos avec des talons trop hauts :s
note que j'en ai encor' et parfois pour le fun j'essaye de marcher avec ,hé bin ,j'ai un mal fou ,je me demande comment je faisais avant lol

now je suis grosses godasses ou baskets

allé bon lundi Mimi :)
gros bisous

Écrit par : bio | 08/03/2010

Répondre à ce commentaire

Sinon ,la video ! j'aime bien les rouges avec les lacets autour cheville et l'espèce de boule rouge ( pompon? ) sur le dessus ,si je devais (pouvais) acheter ce serait celle là :)
bisouuuuuuuuuuuuuuus

Écrit par : bio | 08/03/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour ma mimi pour moi consacrer une journée et seulement
une journée à la femme est complètement
ridicule
tout les jours des femmes souffrent , au nom d'une religion, de rites barbares, de violence ou de trahison alors ...
quand à la mode c'est grave je trouve
nos enfants risquent de sombrer dans les problèmes
d'alimentation tout ça pour être "au top" niveau
mais les tops models le sont elles avec leur régime
astreignant !

bon quand au talon non je sais pas moi marcher avec ça
tout gros bisous ma mimi passe une bonne journée

Écrit par : Anne Bilou | 08/03/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour.
ce petit mot pour dire que j'ai fait la recette de pâtes au thon hier ... mais que c'était bon :-))
Tout le monde a adoré
Merci ;-)

Écrit par : Sof | 08/03/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.