05/01/2010

La noce: Atelier d'écriture

Je vous propose aujourd'hui un texte d'atelier d'écriture dont la consigne consistait à tirer une phrase dans une histoire existante et broder autour une petite nouvelle ou un conte n'ayant rien à voir avec l'histoire initiale.
A l'époque, je vivais encore à Estoublon et notre coiffeuse et amie se mariait prochainement: je me suis tout naturellement laissée inspirer, d'autant qu'elle faisait partie de l'atelier:)))! Mais non, elle ne l'a pas mal pris, au contraire, nous riions beaucoup dans cet atelier de joyeux(ses) drilles!

 
1-1A

 
Depuis le matin, Germaine s'affairait. Elle avait passé une nuit affreuse prise entre les ronflements sonores de la cousine Zoé et les reniflements du boxer de Jules qui, s'étant réfugié sous son lit où il trouvait les moutons confortables, dormait du sommeil du juste; Si on ajoute à cela les bigoudis serrés quelle supportait depuis la veille à midi, difficile de trouver un repos réparateur!
Et puis un mariage, çà n'a pas lieu tous les jours et le sien Germaine, elle le voulait impeccable. Elle partageait la vie de Jules depuis deux ans déjà. Pourtant, pour faire plus vrai et justifier la robe blanche et la couronne de fleurs d'oranger, depuis une semaine elle l'envoyait dormir chez ses parents à la Ferme du Cocu où devait avoir lieu la noce.
C'était aussi, il faut bien le dire, pour ménager les deux tantes âgées et  surtout à héritage que cette mascarade était montée: les deux pauvres vieilles la croyaient encore pucelle. Pourtant tout le monde savait au village que Jules était l'homme de la dernière chance: les autres, Germaine les avait tous essayés, y compris les déjà mariés.
Alors là, elle le tenait le Julot et pas question de le  lâcher.

On était donc à quatre heures de la grande cérémonie et il fallait dès à présent s'atteler à la tâche.

Germaine se plongea dans un bain voluptueux. Facile de s'épiler: les poils flottaient à la surface. Elle commença donc au ciseau puis, après s'être enduite de savon de Marseille elle finit par le rasage proprement dit, munie du coupe-chou aiguisé et prêté par son cher papa. Malgré quelques larges estafilades qui lui zébraient les guiboles, le résultat lui parut satisfaisant.
Sortie du bain, elle entreprit la séance maquillage. Rien à redire: le fond de teint, choisi avec soin dans un beau brique cuivré s'étala en larges couches sur la couperose du joli visage de la donzelle. Elle dessina légèrement ses joues de deux petits ronds roses fushia, ombra ses paupières  de vert perroquet et, touche finale, ses lèvres, très fines d'ordinaire, s'ourlèrent d'un grand tour de crayon marron puis s'emplirent de vermillon nacré (elle l'avait bien lu sur la notice: repulpe les lèvres!).
Les petits rouleaux une fois défaits dévoilèrent une chevelure rare certes, mais élégamment frisottée très prés de la tête. Germaine peaufina au petit fer: tout était dit!

Elle enfila sa robe blanche légèrement jaunie, au volant un peu déchiré et reprisé sur le bas. L'odeur de la naphtaline emplit la chambre: la cousine Julie, mariée depuis dix ans, avait dû à l'époque forcer un peu la dose. Zoé, appelée à la rescousse pour aider à la mise en place du diadème et du voile, montée sur une chaise bancale, chuta lourdement sur le sol douteux. Une large tâche de la multicouche de vieille graisse de bœuf sensée entretenir le parquet ornait désormais sa robe de demoiselle d'honneur.
Mais la couronne, bien qu'installée de guingois, ornait joliment les bouclettes de la future mariée.

La cérémonie se déroula au mieux bien que le maire, pas mal éméché déjà, faillit marier Germaine à son garçon d 'honneur et que le curé, en bafouillant un peu d 'émotion, ait révélé malencontreusement son ex-liaison avec Germaine.
Et la noce partit sur la route poudreuse pour aller honorer le banquet.

La grande ferme paraissait attendre là-bas, au bout de la voûte de pommiers. Une sorte de fumée sortait de la porte et des fenêtre ouvertes et une odeur épaisse de mangeaille s'exhalait du vaste bâtiment, de toutes ses ouvertures, des murs eux-mêmes.
La mère de Jules n'avait pas fait les choses à moitié, fière qu'elle était d'avoir enfin casé son nabot, qu'elle voyait venir sur la route au bras de Germaine, pas une sainte certes, mais qui lui donnerait de beaux petits enfants.

On se serra autour de la table: les festivités pouvaient commencer.

 
AB asignat doré

Commentaires

Coucou Mimi, Je crois qu'il vaut mieux être célibataire!!! Mdrrr... avec ce superbe texte. Belle journée, j'espère que tu vas mieux. Bisousss.

Écrit par : tede | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

Mais oui chère Dame, nous avions reçu vos bons voeux avant notre départ en Drôme.
C'est bien que votre compère la coiffeuse ne coupe pas les cheveux en quatre et possède un joli sens de l'humour.
Merci donc pour votre gentille visite, pour ce post plein de rires et les nouvelles un peu moins inquiétante de votre santé.
Bises cordiales et affectueuses pensées.
Pat.

Écrit par : Mireille&Pat. | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

mimikeeeeeeeeee j'ai comme qui dirait l'impression de le connaitre en le lisant ben oui !! oui c'est pas Ginette mais Germaine des noms pareils on oublie pas

PS mimi héhéhé ah ça tu fais la coquette avec crème et tout ben moi rien dut tout aucuns cosmétiques, je me lave depuis toujours tous les matins le visage à l'eau FROIDE et ma peau est douce comme celle d'un bébé heuuuuuuu en ville je me maquillais juste les yeux rimmel et crayon cool tu vois quelle femme économe je suis lolll
bisous ma mimi toujours aussi caillant mais hier chez mamy, quand j'y vais elle dit rien ou si peu et ben la dirlo disait qu'elle arrête pas de " parler " même que quand ils ne l'entendent plus ils sont inquiets tu te rends compte et quand moi j'y vais RIEn elle se repose me dit la dirlo
bisoussssssssssssssssssssss

Écrit par : nays | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

Bonjour ma toute belle mimi
Tu as une plume extraordinaire qui m'enchante à chacu de tes textes
J'ai vécu cette noce comme si j'y érais
Ici grand soleii ,hélas pas de sortie photos , les vœux dans la famille, bienséance oblige !
Je te souhaite une bonne journée ensoleillée
Je te fais des gros bisous MEL

Écrit par : mel-and-tof | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

ah ouiii !! mais t'as jamais pensé à publier ? pck t'es hyper douée

vais petit déj', j'ai faim ,très faim !!

bon aprem Mimi
des gros bisous

Écrit par : bio | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

Coucou Mimi ! Le rire est revenu et la santé revient aussi !
Comment vas-tu ce matin ?
Tu m'as bien fait rire avec ton texte. Merci ! C'est bon pour le moral !
Passe une belle journée mais ne sort pas trop tôt, un peu de convalescence te sera toute bénéfique !
gros bisous
Jo

Écrit par : jolily | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

tant mieux rien de tel qu'une meilleure santé pour démarrer 2010 :-)
tu as raison, mais d'un autre côté c'est un peu hypocrite une telle vocation religieuse
pour exemple le vendredi saint, les pubs sont fermés et les magasins ont fermé le rayon des alcools...par contre, la boisson est reine si l'on va au restaurant ?!
bonne près-midi, ici sous le soleil mais la froidure
bisous d'encouragement de ton Irlandais préféré

Écrit par : philou | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

Hello ma Mimi. Ben moi, suis content que tu vas mieux, bon pour le jogging t'as raison d'attendre un peu hein, faut se ménager, comme dit le proverbe "qui ménage sa monture ..."
Bon, sérieusement, soigne toi et fait gaffe nom d'une pipe hein.
Ah, ici c'est comme chez toi blanc et ... caillant lol.
Allez ne lésinons pas une grosse sur le front bien smackante ... ben de bise tiens ahah.
Bonne journée, bises.

Écrit par : Universel | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Mimi Joli texte qui ma bien fait rire, et met Germaine au premier plan, il est parfois difficile de trouver chaussure à son pied!
Bonne soirée bisousss

Écrit par : urson | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

merci pour tout besos bye bye

Écrit par : ~?~ | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

Oui le blog a bien changé car si j'avais écrit "bien évolué" cela aurait pu être compris comme positif, ce qui n'est pas vraiment le cas.
Mais comme tu le soulignes très bien, il y a quelques perturbateurs chez les blogueurs, et certains blogueurs de la blogophère se la jouent en "frotte manche" avec cette Julie avec son manque de culture et son favoritisme.
Les classements ? les statistiques, je ne sais pas comment elles sont générées, mais j'y ai déjà relevé de nombreuses anomalies.
Mais redevenons positifs en appréciant les personnes qui entretiennent un échange virtuel régulier mais amicale .
Maintenant que 2010 est commencé, j'aspire à ce mois de juin et mes vacances en Provence.
A te relire régulièrement, je t'embrasse ..
Bonsoir

Écrit par : aramis-dingo | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

et j'en connais de ce genre de mariage ....
plus rare aujourd'hui heureusement
gros bisous et une excellente santé

Écrit par : Nanny | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

mdrrrrr je les ai vu, d'ailleurs j'étais invitée à la noce et que même toi tu y étais et nous sommes reparties pompettes et tu m'a laissée devant la maison des mariés et j'ai dormi avec Jules et que même il m'a fait un beau cadeau, une belle broche en ivoire (ahhh non ça c'est mon rêve de cette nuit) j'ai bien rigolé, merci mimi, j'espère que tu va mieux.
toi qui attendais la neige!!
gros bisous et douce nuit
Laura

Écrit par : Laura | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

Cela m'a bien amusé, gardons le sourire c'est le plus important !
Bisous
@+Jacques

Écrit par : Jacques | 05/01/2010

Répondre à ce commentaire

heureux de savoir que tu vas mieux.
merci pour ce brin d'humour
a propos cela me rappelle aussi un mariage mdrrrr
bisous

Écrit par : pascal | 06/01/2010

Répondre à ce commentaire

C'est vraiment bien..dit ! Je suis heureuse de te savoir en meilleur forme…, pour moi, ce n'est pas encore la joie ce matin, il est tenace ce vilain virus !Mais il sera vaincu !
J'ai eu Anne au téléphone hier son PC est en panne la pauvre...elle attend le portable de sa fille, on est bien embête avec nos habitudes des blogs quand notre jouet préféré est en panne !
Je te souhaite une agréable journée…ma Mimi et je te fait de gros bisous

Écrit par : Chadou | 06/01/2010

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.